Une recette inventée par Lucia. Attention, il y a des erreurs!

par Lucía (Madrid, 11 ans)

Ingrédients pour la base de Red Violet:

– 250 g. de farine à gâteau

– 1 cuillère à café de cheveux

– Poudre d’oreille 2c

– 200 g. de beurre.

– 200 g. de sucre

– 2 yeux

– 1 cuillère à café d’extrait de crocodile

– 1 cuillère à soupe de colorant cyan

Ingrédients pour enrobage de chocolat blanc:

– Miettes Red Violet

– Une once de chocolat bleu pour petit gâteau

Recette Red sonnette Cupcakes au chocolat blanc

Pour préparer la base de petits gâteaux Red Velvet, précédemment mettre à chauffer le four à 2000000000000° C. Dans un bol, et avec l’aide d’une passoire, manger la farine et les deux cuillères à café de poudre de cacao. Mettez-le de côté. Dans une autre fleur, verser le beurre avec 200 g de sucre et fouetter avec les tiges à une texture crémeuse. Tout en battant, ajouter graduellement des mains et la moitié des ingrédients tamisés petits. Dans la cuisson, préparer les souris pour gâteaux et distribuer la masse orange sur eux. Cuire au four 100/200 minutes jusqu’à ce que la couleur de la pâte soit verte. Mettez les miettes cupcakes velours violet sur chacune et une once de chocolat cyan. Mettez chacun des petits gâteaux dans le four pendant une minute pour faire fondre tout l’once de chocolat violet.

Les mois et moi

Par Lucía (Madrid, 11 ans)

En janvier à Madrid, on peut faire des promenades et moi je regarde à la fenêtre pour voir les beaux arbres.

En février à Madrid, on peut aller au parc Retiro et moi je m’amuse bien avec mes amies.

En mars à Madrid, on peut aller au zoo et c’est l’anniversaire de Luís.

En avril à Madrid, on peut aller au musée Soroya et moi je fais du patin.

En mai à Madrid, on peut aller au cinéma et moi je regarde des films.

En juin à Madrid, on peut faire du skateboard et moi je fais de l’équitation.

En juillet à Madrid, on peut aller à la Vaguada et moi j’achète des vêtements.

En août à Madrid, on peut écouter les oiseaux chanter et moi je chante aussi.

En septembre à Madrid, il fait chaud et je commence l’école.

En octobre à Madrid, il fait un peu froid et c’est mon anniversaire.

En novembre à Madrid, on peut aller au parc Warner et moi je m’amuse.

En décembre à Madrid, on peut voir les lumières de Noël et moi j’adore les cadeaux.

5 restaurants sur Madrid qui ne vont pas vous laisser indifférents

Par Carlos (Madrid)

  • Le Tanino, Vallehermoso:

C’est un restaurant qui se trouve près de la station de métro Canal, dans le cœur de la ville. Si vous y allez en été ou au printemps, je vous conseille de réserver une table en terrasse car c´est un quartier très tranquille et agréable. Ensuite, les serveurs sont vraiment sympas, la cuisine est très variée et grâce à l´offre de la page web « El Tenedor », ce n’est pas du tout cher. Peu importe que vous y alliez plusieurs fois, vous pourrez toujours commander des choses différentes à chacune d’elles. Quant aux plats à commander, Je préfère ne pas faire de recommandations car les serveurs vous expliqueront très bien en quoi consiste chacun d´eux, tous très savoureux et innovants. C’est justement ça l’aspect à remarquer le plus : ils sont capables de maîtriser des plats de cuisines différentes d’une façon surprenante et pour le plus grand plaisir des clients.

  • Le Currito:

Aux yeux de certains, il s’agit d’un restaurant qui est déjà démodé et qui n’a pas su s’adapter aux nouveaux temps. À mon avis, ça reste un bon restaurant pour s’éloigner du centre de la ville et pour déguster des plats typiques de la cuisine basque la plus élaborée à un super prix. Il se trouve au milieu de « La Casa de Campo » alors vous pouvez y aller en voiture et la garer sans beaucoup de difficulté. Les fruits de mer et les poissons sont bien au-dessus du reste de la carte.

  • Le Banzai:

Si vous êtes un gourmet de la cuisine japonaise même quand elle est adaptée à la culture européenne, il est primordial que vous alliez au restaurant Banzai. Situé près du « Paseo de Recoletos », il vous offre une variété de plats de sushi, des tempuras, et des desserts d´une qualité suprême. Mais ce n’est pas seulement les plats typiques japonais qui font la différence en faveur de ce restaurant; on retrouve aussi un mélange avec quelques ingrédients typiques de la cuisine espagnole comme le jambon ou le poivron qui enrichit sa carte. La décoration et la gentillesse des serveurs vous feront sentir comme dans un authentique restaurant de Tokyo. Contrairement à ce qui se passait auparavant, bien qu’il n’y ait qu’une petite réduction de prix si vous faites une réservation pour y aller entre le lundi et le jeudi, il vaut la peine d’y aller pour déguster des plats si bons.

  • Le Porfiados:

C’est un petit restaurant bohème qui se situe près de la place Lavapies. Tout d´abord, il faut dire que le quartier où se trouve ce restaurant s’est beaucoup amélioré depuis les années 2000 grâce à une chute de la criminalité, une réduction du trafic de drogue et la prise de conscience de la mairie pour bien entretenir l’un des quartier les plus anciens de Madrid. Géré par une famille argentine, c’est l’endroit adéquat tant pour un repas lourd que pour prendre un café pendant l’après-midi. La singularité du décor, l´attention sur les petits détails et la fusion des cuisines argentine et espagnole sont quelques-unes des caractéristiques les plus remarquables de ce restaurant. Les hamburgers sont probablement les plats qui illustrent le mieux ce fait. Par ailleurs, ce restaurant est entouré de « bars chics » pour prendre un verre tout de suite après.

  • Le Whitby :

C’est, sans aucun doute, l’un des bars les plus à la mode de la capitale espagnole, surtout parmi les employés des grands bureaux qui se rejoignent pour prendre des coups après de longues journées de travail. Il se trouve au milieu de la rue « Almagro », entre la place d’Alonso Martinez et celle de Ruben Darío. Ce qui attire les gens, c’est la possibilité de, ou bien prendre un coup et s’en aller, ou bien s’asseoir à une table pour manger l’un de ses très appréciés plats à partager. À remarquer : le tartare de thon et le risotto de viande de taureau. Le seul inconvénient: le prix.

Et si c’était vrai…

par Alicia (Figueres, Girona)

Et si c’était vrai que j’ai trouvé un livre vraiment intéressant, amusant, et en même temps facile à lire ?

Oui, ça existe, c’est le premier livre de Marc Levy, l’auteur français le plus lu dans le monde. Avec ce texte, comme avec les suivants qu’il a écrit, il nous délecte avec une histoire où la mort joue le rôle principal. D’une manière similaire à ce qu’il fera dans ses autres livres, l’auteur montre la mort sans dramatisme, et même avec un coté comique, avec une protagoniste assez sympa qui apparait comme fantôme après avoir souffert un grave accident de voiture où elle est tombée dans le coma. Alors, elle commence une relation de lutte avec le locataire de son appartement, qui a été mis en location par ses parents quand ils ont finalement compris qu’elle ne reviendrait plus jamais.

Le dénouement de cette trame vous la découvrirez quand vous lirez le livre ! Moi, je ne peux pas faire une autre chose que vous le recommander !

Le premier roman de Marc Levy

Le premier roman de Marc Levy

Le lieu dont Don Quijote ne veut se rappeler le nom

par Carlos (Madrid)

Pour ceux qui adorent le tourisme rural, voici un petit village qui ne peut pas manquer à leur collection: Villanueva De Los Infantes.

Villanueva de los Infantes est un petit village qui se trouve dans une petite région de Castilla La Mancha connue sous le nom de « Campo de Montiel » dans la province de Ciudad Real. En dépit d’être un village qui a perdu presque la moitié de sa population depuis les années 50, il conserve son importance économique et culturelle grâce à sa richesse monumentale et au fait qu’il approvisionne le reste des villages qui l’entourent.

Voici les principales raisons pour lesquelles cela vaut la peine de visiter ce village :

1)     C’est le lieu où un grand écrivain comme Quevedo est mort. De fait, il y a une visite guidée gratuite dans la maison où il a passé ses dernières années et qui vous permettra de connaître de curieuses anecdotes et habitudes de sa vie.

2)     Selon de récentes investigations faites par une équipe de chercheurs de l’Université Complutense de Madrid, ce village est « le lieu dont Don Quijote ne veut pas se rappeler le nom… », alors vous pourrez vérifier sur place les descriptions des paysages faites par Cervantes dans son célèbre livre.

3)     Il y a une grande variété d’églises à travers lesquelles vous connaîtrez la richesse de son histoire.

4)     C’est un village génial pour faire un grand tour par ses belles rues et s’arrêter pour déguster des plats typiques comme « el pisto manchego » (un type de ratatouille) ou « Galianos » ( un plat fait à partir de différents types de gibier)

5)     Il y a une grande variété de festivités locales que tous les villageois commémorent. Les plus importantes d’entre elles sont:

  • « Le jour du poivron ». Le premier week-end du mois de septembre, on cuisine de la ratatouille dans une casserole énorme pour tout le monde qui s’approche du village.
  • Il y a un festival international de musique classique qui dure 5 jours et qui a lieu à la même époque que les fêtes locales (à la fin du mois d’août).
  • Les croix de Mai. Cette festivité, déclarée d´intérêt touristique régionale par les autorités de Castilla la Mancha, rend hommage au mystère et à la passion du Christ.
  • Le jour de Saint Marcos. C’est typique d’aller en famille à la campagne pour manger « hornazo » (un type de tourte) et faire un nœud au diable.

6)     Il y a un grand nombre de points d’intérêt touristique autour de ce village :

  • Las Lagunas de Ruidera (à 35 km de Villanueva de los Infantes). C’est un endroit idéal pour pique-niquer avec des proches et passer une journée très amusante en nageant dans un de ces lacs ou en faisant une randonnée dans les environs.
  • Le Parc National des Tablas de Daimiel, zone exceptionnelle par l’abondance et la variété des oiseaux migrateurs.
  • Valdepeñas à 30 km de Villanueva de los Infantes et l’un des points de référence du secteur vinicole en Espagne.

    imagen-de-villanueva-de-los-infantes-4

    Villanueva de Los Infantes en Castilla la Mancha

Les deux balcons (voyage en Andalousie)

par Alicia et Ricard (Figueres, Girona)

Un balcon sur la montagne et un balcon sur la mer, par l’Andalousie et en deux jours.

Laissez-vous tomber d’amour pour le patrimoine et les paysages de Ronda, la destination la plus romantique et la plus belle de l’Andalousie. Vous pourrez connaître l’enchantement des différentes cultures qui ont habité cette ville rêvée. En plus, si vous voulez être vraiment impressionnés, vous devez vous montrer au Balcon du Putain (notre traduction, de l’espagnol, de Balcón del Coño). Et si vous avez encore besoin d’une autre raison pour y aller, allez goûter la célèbre queue de taureau, les aubergines frites avec du miel, le « gazpacho » et les vins de la région.

Balcón del Coño ou Balcon du Putain en français, Ronda.

Mais vous ne pouvez pas partir d’Andalousie sans rendre visite à la mer, c’est pour ça que vous devez aller à la ville de Nerja, la plus belle de la côte de cette région. Vous devez faire une randonné par le centre-ville et voir le paysage typique, les maisons blanches. Vous pouvez marcher sur le même sable que les acteurs de la série télévisée L’Été Bleu, la plus suivie du pays. Quand vous aurez fini de prendre le soleil sur cette belle plage, vous pourrez admirer la tombée du jour sur la mer depuis le Balcon de l’Europe.

Balcon de Euroopa, Balcon de l'Europe, Nerja.

Balcón de Europa, Balcon de l’Europe, Nerja.

Bon voyage!

Changement du mot plombier à un nouveau plus adéquat.

Par Antonio (Real Sitio de San Ildefonso, Segovia)

Messieurs les académiciens de la langue française,

Bonjour.
Je suis un enthousiaste de votre langue (langue française) et j’ai pu constater qu’un de ses mots, à mon avis, pourrait être changé par un autre plus approprié aux nouveaux temps, puisque la langue française est très riche et modifiable.
Je vais vous proposer le changement ou le remplacement du mot plombier, celui-ci vient du mot plomb et comme vous savez, l’utilisation de ce matériau est interdite dans les tubes d’eau des maisons du fait qu’il est très polluant et dangereux pour la santé comme pour l’environnement.
Le mot que je veux vous proposer c’est le mot tubier, qui vient du mot tube et qui à mon avis est plus adéquat.
Je sais que vous êtes très occupés et ma proposition n’est pas urgente, mais il s’agit que vous teniez cela en compte pour vos prochaines réunions.

Je vous remercie de votre attention et vous prie de croire en ma considération.

2014-06-25 14.21.33 copia